Saison 3: PSVD'olt en DH

 

 

 

 

 

 

L'actu à chaud du PSVD'olt en DH...                                                              avec

TARBES  /  PSVD'olt   Dimanche 02/09/2012 :   

 

Pour son premier match du championnat de DH 2012-2013, le PSDVD'Olt a concédé une courte défaite hier après-midi sur le terrain de Tarbes 2. Face à une belle équipe locale et au terme d'un bon match, les joueurs du PSVD'Olt se sont inclinés en fin de rencontre sur un but de Baldassarra inscrit à deux minutes de la fin.

Une rencontre que les locaux débutaient sur un bon rythme. Monopolisant le ballon, les joueurs de Tarbes 2 jouaient dans la moitié de terrain des visiteurs en début de match et ne tardaient pas à se procurer des occasions sans parvenir toutefois à ouvrir la marque. Après un quart d'heure de jeu, le PSVD'Olt réagissait et parvenait à jouer plus haut. Au fil des minutes, les Lotois jouaient de plus en plus dans la moitié de terrain de Tarbes 2 et, à la 41e minute de jeu, le PSVD'Olt ouvrait le score par Goursat qui, suite à un ballon en profondeur, venait tromper le portier de Tarbes 2. Les Lotois menaient à la mi-temps sur le score de 1 à 0.

Dès le début de la seconde période, les locaux faisaient le forcingpour tenter d'égaliser. Dix minutes après la reprise sur un corner, Lasne, de la tête, trompait le portier du PSVD'Olt et remettait les deux équipes à égalité. Sur sa lancée, Tarbes 2 faisait le forcing pour tenter de prendre l'avanage au score mais, face à une défense lotoise bien en place, les locaux ne parvenaient pas à se procurer des occasions. A deux minutes de la fin du match, sur un ballon récupéré à l'entrée de la surface, Baldassarra adressait une belle frappe qui terminait dans la lucarne du but du PSVD'Olt.

Menés 2 à 1, les Lotois se ruaient à l'assaut du but de Tarbes pour tenter de revenir au score. Ils étaient tout près d'y parvenir sur une reprise de Guiller juste au-dessus du but puis sur une frappe de Montagne qui passait tout près du but des locaux.

Au terme d'un bon match, le PSVD'Olt s'inclinait finalement sur le score de 2 à 1.

La Dépêche du Midi

 


PSVD'olt  4-3   Fonsorbes    ( Samedi 02/05 )...Le match du maitien !!!

 

Jérôme Di Scala (capitaine PSVD'olt) : "Nous l'avons fait !" 
"Une fin de saison énorme où en quatre matchs nous avons obtenu notre maintien de façon formidable. Avant de débuter cette série nous nous étions dis qu'il fallait gagner Les Fontaines et Lavaur et faire un exploit à Auch pour jouer une finale contre Fonsorbes. Nous l'avons fait, je suis content le club et tous nos supporters... Maintenant place aux vacances que nous allons savourer avant de repartir pour une seconde saison pleine sur notre nouveau complexe" 



  Champ. DH:  Auch  2-3  PSVD'olt   ( Samedi 19/05 )

 

Franck Pigeon (co entraîneur ) : "Un moment fort" 
"On a vécu un moment fort. Aller gagner sur le terrain du premier Auch qui jouait la montée, c'est un véritable exploit. On a remporté une victoire référence, une des plus belles de l'histoire du club. Cette victoire aura marqué les esprits. On est heureux et fiers des joueurs. On a quinze jours pour bien préparer le match face à Fonsorbes. On sait qu'un nul suffit pour se maintenir (Castres se déplace à Toulouse Fontaines lors de la dernière journée et le PSVD'Olt a le goal-average particulier favorable par rapport à Castres et par rapport à Toulouse Fontaines), mais on vient de gagner trois matchs d'affilée et on va faire le maximum pour gagner un quatrième match consécutif." 

 

________________________________________________________________________________________________________

Toulouse St Jo  /  PSVD'olt   le 21/04

 

LE MATCH 
Saint-Jo a t'il encore le match de Castanet dans la tête ? La question peut se poser quand on voit l'entame de match des joueurs de Freddy Ouvret... Dés la quinzième minute Di Scala manque d'ouvrir le score sur une magnifique tête mais il se heurte à une non moins belle parade de Morgan Fenech, le match est lancé et les deux hommes vont se retrouver un peu plus tard pour une nouvelle fois un duel remporté par le portier local. Passé cette entame en mode diesel, les rouge et noir vont mettre le moteur en marche pour finir cette première mi-temps le pieds au plancher. Après plusieurs tentatives de dépassements, Faty verra enfin s'ouvrir l'ouverture à deux reprises avant la pause, profitant de l'aspiration de son coéquipier Periès viendra d'un magnifique missile de trente mètres triplé la mise avant l'arrêt au stand pour recharger les batteries et donner de l'eau aux moteurs des vingt-deux acteurs. 

Saint-Jo gére son avance... 

Si la première mi-temps fut animée, la seconde partie de ce match fut bien plus calme. Saint-Jo se contentant de gérer son avance, ne va pas être embêter par les assauts de visiteurs en manques de carburant. Et alors que l'on se dirige vers le drapeau à damiers, Montaut échappe à la vigilance de la défense adverse pour venir remporter son duel avec Mendiola. Quatre à zéro, quatre points le compte est bon pour les Toulousains qui font la très belle opération du week-end avec les trois nuls concédés par Fonsorbes, Auch et Cugnaux. Comme quoi d'un week-end à l'autre, la donne change dans ce championnat de Division Honneur plus que palpitante autant pour les spectateurs que pour les staffs... 

 

Anthony Salvan  : "On va se relever !" 
"Beaucoup de déception c'est certain puisque l'on a deux fois la balle du 0-1, la DH est un championnat sérieux, discipliné et quand toi de ton coté tu ne mets pas les ingrédients en amont pour te mettre dans les meilleures dispositions pour atteindre tes objectifs, le résultat est là ! Nous sommes à notre place ! Je connais trop bien mes coéquipiers, leurs qualités, on a le niveau de la DH mais sur ce que l'on montre en ce moment, non. Soyons clair, St-Jo est une très belle équipe, expérimentée, ils méritent d'être sur le podium. Quand à nous, avec la qualité de notre groupe, on se relèvera" 

Yohan Choudjaye  : "On a trois balles de but à 0-0 !" 
"Déçu, on était bien jusqu'à la 35ème on a trois belles occasions qu'on ne met pas au fond on prend le 1e but puis le second sur une frappe de Jésus parce qu'on est pas attentif. Un peu à l'image de toute cette saison, le maintien reste possible au niveau comptable mais va être compliqué, on ne lâchera rien et on donnera tout jusqu'à la fin. Sans oublier la coupe du Midi qui nous tient à cœur"

 


Jérôme Di Scala : "Nous ne lâcherons pas !" 
"On a l'occasion d'ouvrir le score deux fois sans réussite... Derrière le match bascule en cinq minutes sur deux erreurs, face à une formation comme St-Jo ça ne pardonne pas ! Ils nous ont donné une leçon de réalisme... Le maintien va être compliqué mais nous ne lâcherons pas !" 


Tournefeuille  /  PSVD'olt  le 31/03

 

LE MATCH 
Enfin l'été ! A voir le soleil qui trônait au dessus du stade de Tournefeuille, on se disait qu'on pouvait enfin définitivement troquer doudounes et écharpes contre claquettes et shorts. On se demandait aussi comment allait réagir les organismes des joueurs avec les premières chaleurs de l'année. Les deux formations ne se prennent pas la tête avec le traditionnel round d'observation. En treize minutes, on relève trois occasions franches. La première est pour Tournefeuille : sur un bon centre de Laporte, la tête de Garaudet passe de peu au dessus (2e). Les deux suivantes sont à mettre à l'actif de Pradines. K. Hacini file au but, décale son bassin, et enroule sa frappe. Un peu trop (7e). C'est ensuite l'inévitable Di Scala, seul au second poteau, qui propulse sa volée sur le toit de l'immeuble voisin (13e). Au vu de ces grosses occasions, on se dit que les deux équipes ont sérieusement besoin de resserrer les lignes défensives... Tournefeuille poursuit ses offensives et obtient un corner côté gauche. S'en suit un cafouillage aux 6 mètres, Laporte le latéral se mue en renard et ouvre le score (21e). Mais alors que tout va bien pour son équipe, V. Laouar propulse un peu de son ADN sur son garde du corps. Qu'importe qui a commencé, qu'importe les insultes, ça c'est du bla-bla. Ce type de geste sur un terrain est d'une éclatante stupidité car il pénalise tous ses coéquipiers. D'ailleurs, Pradines en profite juste avant la pause, grâce au coup de casque placé de Delfau (46e). Alors que Tournefeuille avait le match en main et l'avantage au score, il se retrouve finalement avec un 1-1 sur les bras et surtout un joueur en moins. Pas de quoi enchanter Christophe Guttin qui avouera à la fin du match qu'à la pause et vu les circonstances, il aurait peut-être signé pour un match nul. 

Plus frais physiquement, Tournefeuille fait le break... 

A la reprise, les joueurs de Pradines décident de la jouer fair-play. D. Cazard joue les gardiens en pleine surface et se fait expulser (51e), manière de ramener les équipes à 10 contre 10. Garaudet prend son élan, feinte le contre pied et envoie tranquillement le ballon... dans les nuages (53e). Mais à Tournefeuille, on est solidaire. Alors pour enlever un peu de poids sur les épaules de Garaudet, Degeilh prend les choses en main et tente sa chance des 25 mètres. Sa frappe fouettée pied gauche trompe Fournier et redonne l'avantage à son équipe (56e). Lors des dernières minutes, les joueurs de Pradines semblent cramés physiquement. Alors Tournefeuille en profite et multiplie les occasions. Seul au 6 mètres, Farbos se procure une double occasion, contrée par le fessier d'un défenseur. Fesse droite pour la première, fesse gauche pour la seconde (74e). Les ultimes secondes sont un calvaire pour les joueurs de Pradines. Déjà buteur en première période, Laporte poursuit son festival. Le latéral débute sa démonstration par un petit coup du sombrero qui va bien, longe tout son côté droit grâce à un double une-deux, repique dans l'axe, cale un crochet extérieur pour éliminer le dernier défenseur et sert comme un roi Doukaini (87e). Auteur lui aussi d'un très bon match, le numéro 7 n'a plus qu'à pousser au fond des filets et courir remercier comme il se doit son passeur. Tournefeuille s'impose après un match dans lequel les hommes de Christophe Guttin seront passés par tous les sentiments. De son côté, Pradines repart avec quelques regrets et devra rattraper les points perdus à domicile, dans son tout nouveau terrain de jeu.

 

Jean-Luc Chartrou  : "Vraiment dommage..." 
"C'était le match des cadeaux ! Tournefeuille prend un carton rouge et nous laisse revenir dans le match. On s'est alors bien installé dans le match et on s'est crée beaucoup d'occasions. Puis c'est à notre tour de prendre un rouge, ce qui nous a fait déjouer. Leur deuxième but nous a tué. On a fait trop de cadeaux qui nous ont pénalisé. C'est vraiment dommage" 

 


PSVD'olt  /  Castres  ...à Pradines!... le 24 / 03

 

LE MATCH 
Le complexe de l'Ile se sera fait attendre mais comme on dit "ça en valait la chandelle !" Castrais et Lotois ne vont pas s'en plaindre tout heureux de fouler un billard dans un cadre bucolique. Le soleil ayant décidé de s'inviter à cette première tout était donc réuni pour que cette rencontre à gros enjeux dans la course au maintien se déroule dans des conditions optimales. Les deux équipes ne vont d'ailleurs pas être en restes en produisant une première période de bonne qualité, loin de ce que l'on aurait pu imaginer de deux formations jouant le maintien. Après vingt premières périodes convaincantes, c'est Castres qui va rentrer dans l'histoire en inscrivant le premier but officiel des lieux. Suite à un remarquable coup franc de De Oliveira, Ouanjine va catapulter le cuir dans les filets de Fournier. Déçus mais pas abattus les locaux repartent à l'assaut du but de Garcia, ce dernier va devoir s'employer sur deux frappes de Di Scala et Cicuto. Mais comme son homologue, il devra baisser pavillon sur un coup de pied arrêté. A la demi heure de jeu, Pradines obtient un corner que Talenton va déposé sur la tête de Guiller, le défenseur lotois ne laissera aucune chance au cadet des frères Garcia. Le dernier quart d'heure sera tout aussi plaisant mais le nombreux public pour cet événement ne verra plus les filets de l'une des deux équipes trembler avant la pause. 

Aucune des deux équipes craquent ! 

La seconde période sera moins rythmée, les deux formations s'en remettant aux coups de pieds arrêtés pour porter le danger sur le but adverse. Seule une belle action collective entre Guirado et Di Scala a réellement mis à défaut la solide défense visiteuse, mais l'actuel meilleur joueur de DH a vu son ballon mourir au dessus de la barre transversale de Garcia. Les deux équipes en resteront là malgré quelques situations chaudes dans les deux surfaces de réparation mais le talent des deux derniers remparts annula toutes les tentatives de leurs adversaires respectifs. Ce nul est un moindre mal pour les deux formations surtout avec la victoire de Lourdes dans le derby des Pyrénées, Castres avec une victoire dans son match en retard peut grimper à la 10ème place et abandonner sa 13ème place à Pradines. Mais dans ce championnat de DH tout est loin d'être joué en haut comme en bas. Le maintien est actuellement l'affaire de sept équipes qui se tiennent en dix points. De Tarbes II à Lavaur, il reste sept voir huit matchs à certains pour ne pas être dans les deux places ou les trois si Blagnac (CFA 2) venait à descendre en DH. 

 

Jean-Luc Chartrou  : "Le nul me semble logique" 
"Partage des points logique sur une première mi-temps fermée. Une deuxième, plus ouverte, où les deux équipes pouvaient s'imposer. Je note le très bon état d'esprit dans ce championnat qui reste passionnant. Nos nouvelles installations nous permettent de pratiquer un bon jeu, afin de nous mettre à niveau le week-end prochain face à Tournefeuille." 


PSVD'olt  /  Tarbes   le 18/03...à St Vincent

 

LE CONTEXTE 
Pradines connaissant la défaite de Lourdes la veille contre le leader Fonsorbais, a l'occasion avec la réception de Rodez de mettre un adversaire de plus derrière lui au classement. Pour cela il faudra aux Lotois retrouver le chemin de la victoire contre une réserve tarbaise jeune et irrégulière des qu'elle évolue loin de Trelut. Les hommes du duo Chartrou Pigeon restent sur des contenus de match encourageants mais depuis la 4 décembre 2011 aucun ne se sont traduits par la prise de quatre points. La mise à jour de leur calendrier arrive donc à points pour Di Scala et ses coéquipiers surtout que le week-end prochain ils recevront à nouveau dans leur antre un concurrent direct, Castres. 

LE MATCH 
Les locaux ne veulent pas rater leur dernière à Saint-Vincent d'Olt et ils vont mettre les actes aux intentions dés l'entame de cette rencontre. Hacini et surtout un Guirado très en jambe vont donner du fil à retordre à la jeune défense visiteuse. Si les premières tentatives vont échouer sur un Traoré vigilant, d'autres ne vont pas aboutir par maladresses ou manque de réussite de l'animation offensive lotoise. A ne pas trouver la faille, les "orange" s'exposent au contre et sans un bon Fournié ils auraient pu se faire punir par Bouataress. L'alerte passée, Guirado relance la machine locale pour être enfin récompensé juste avant le retour aux vestiaires. Sur un corner de l'ex joueur de Colomiers, Guiller s'élève plus haut que tout le monde et catapulte le cuir au fond des filets tarbais. Cette ouverture du score est méritée pour les joueurs de Pigeon-Chartrou qui tournent donc à la pause avec ce petit but d'avance. 

 

Fournié fait barrage à toutes les tentatives tarbaises... 

On avait laissé les acteurs sur un coup de pied arrêté, on les retrouve sur une phase de jeu identique, trois minutes seulement après la reprise de cette seconde période. Coup franc de Barros, Delfau s'élance et d'un magnifique coup de tête offre un double avantage aux Lotois. Ce second but est un coup dur pour Traoré et les siens mais il a au moins le mérite de les libérer. A partir de cet instant Tarbes va pousser pour réduire le score dans un premier temps et pourquoi pas égaliser dans un second. Les intentions y sont, les actes aussi mais ni la finition, ni la réussite ne seront au rendez-vous pour les visiteurs. A leur décharge, ils vont tomber sur un excellent Fournié, le jeune portier local va sur cette période faire barrage à toutes les tentatives des joueurs de Zahi. Permettant ainsi de quitter Saint-Vincent sur une bonne note, ce terrain aura marqué l'histoire du club mais aussi tous les visiteurs qui auront eu le plaisir de le fouler. Plus tard Lotois, Tarbais, Toulousains, Gersois, Tarnais et tant d'autres pourront au coin d'un feu ou d'un comptoir dire tu te rappelles du terrain de Saint-Vincent d'Olt où évoluait Pradines. Moi j'y ai joué et j"y ai perdu car très peu pourront se vanter se s'y être imposé sauf les "orange" qui sont restés plus de trois ans sans mordre la poussière. Pradines a réussi ses deux objectifs ce soir, quitter leur stade mythique sur une victoire et prendre quatre points importants en vue du maintien. 

Franck Pigeon  : "On concrétise nos progrès..." 
"Depuis quelques matchs on montre des progrès. Aujourd'hui on les concrétise. Il était important de prendre ces quatre points. C'est une victoire à quatorze joueurs. Notre jeune gardien en faisant un bon match a su préserver notre avantage. Pour ce dernier match sur la pelouse de ST Vincent nous avions à cœur de bien finir, comme nous aurons à cœur de bien débuter le week-end prochain sur la nouvelle pelouse du stade de Pradines." 

Jean-Luc Chartrou  : "On a fait honneur au stade" 
"Victoire méritée. On a fait honneur au stade de Saint-Vincent. Comptablement on se remet bien en selle. On est sur une belle série au niveau du jeu. Il faut continuer avec nouveau match important, samedi, à 18 heures, à Pradines face à Castres" 


Cugnaux  /  PSVD'olt le 10 / 03

 

LE MATCH 
Après son match nul sur ces terres, le psvdolt vient chez les banlieusards toulousains pour venir grappiller des points en vue du maintien, tandis que les locaux eux, veulent bonifier leur succès sur Saint-Jo. Le match commence sur un bon tempo et dès la deuxième minute, le psvdolt par l’intermediaire de Choudjaye inquiète Diakité par une frappe au dessus de la transversale. Cugnaux réagit dès la dixième minute par Tolsan d’une frappe trop croisée. Face à une équipe de Cugnaux joueuse, les visiteurs font bonne figure, avec un milieu composé de Talenton, Guirado et Choudjaye coté Pradines et Ayari, Touidjine et Colomé de l’autre, la bataille du milieu se conclue de part et d’autres par de jolis enchainements. Suite à un joli mouvement cugnalais, Jauré deborde et adresse un centre au cordeau sur Tolsan mais c’est sans compter sur le retour sur sa ligne de Barros évitant ainsi l’ouverture du score. Ce match se déroule dans un excellent état d’esprit entre les deux équipes. Les Lotois par l’intermediaire de Goursat et Di Scala donnent le tournis à l’axe défensif local mais c’est sans compter sur M’bemba et Darmaillacq qui veillent au grain. La mi-temps est sifflée par un excellent arbitre venu de la ligue Aquitaine sur ce score de parité. 

Pradines réduit le score trop tard ! 

La deuxième mi-temps commence tambour battant, Cugnaux exerce une grosse pression devant les buts de Fournier. Par l'intermédiaire de Jaure et Ayari, cugnaux obtient plusieurs corners. Suite à une mésentente au sein de la défense visiteuse, Cugnaux obtient un pénalty logique que transforme Tolsan. Pradines n’est pas abattu pour autant, sur un centre de Salvan, Di Scala est tout prêt de tromper la vigilance de Diakité. A la 63ème minute, Jaure est expulsé suite à un geste d’humeur. Voilà les locaux réduits à 10 contre 11 pour les 25 dernières minutes. Une supériorité dont est tout prêt de saisir, Di Scala. L'actuel meilleur joueur de DH se retrouve tout seul face à Diakité qui stoppe la frappe du N°9 lotois pour le grand bonheur des supporters locaux. A la 79ème minute, suite à une passe en retrait mal négociée par la défense visiteuse, Ho A Chuck, fraichement entré, saisit l’aubaine et s’en va crucifier les espoirs pradinois. Ces derniers tentent tout de même de réagir par l'intermédaire de Di Scala, mais le capitaine visiteur de l’angle de la surface voit sa frappe frôler le montant de Diakité. Cugnaux ne procède plus qu'en contre. Alors qu'on s'achemine vers la fin de cette rencontre, Pradines suite à un coup franc dans la surface locale, réduit le score par l'intermédiaire de Talenton. Malheureusement le mal était déjà fait pour les visiteurs qui s’inclinent une nouvelle fois à l'extérieur. Avec cette victoire Cugnaux s’offre une fin de saison palpitante. 

M. Barros  : "Frustré !" 
"On est frustré de ce match où on fait jeu égal avec une équipe du haut de tableau. Nous avons payé cash nos erreurs. Je suis rassuré au niveau du jeu ce qui augure que du bon pour les matchs a venir."


 

Jean-Luc Chartrou (entraîneur de PSVD'olt) : "Nous ne lâcherons rien !" 
"C’est un bon match de notre part. Nous ne sommes pas récompensés mais des erreurs nous condamnent trop vite. C’est un championnat intéressant, nous ne lâcherons rien" 

 

 



Castannet  /  PSVD'olt  le 04 / 03

 

La partie débute sur un bon rythme, pas de round d’observation, dès la sixième minute, Toto s'écroule dans la surface et le début du show arbitral commence, pénalty ! Tchégnon s’élance et frappe a coté des buts de Mendiola. Ce n’est que justice pour les Hommes du duo Chartrou-Pigeon. Les Lotois dans un sentiment d'injustice réagissent immédiatement par l'intermédiaire de Cicuto dont la belle frappe est tout prés de trouver l'ouverture. Sur un terrain rendu difficile par le crachin, les duels font rage dans l’antre jeu quand à la 19ème minute, les locaux obtient un coup franc à trente mètres des buts de Cadenet. Baros se charge de déposé le cuir sur la tête de Delfau, la trajectoire du ballon est déviée dans ses propres buts par Salabert (1-0) Fort de cet avantage Salvan et ses coéquipiers proposent un bloc bas comme opposition aux visiteurs, ces derniers essayent dans bien que mal de trouver un peu d'espace dans la muraille des locaux, N'Diaye tel un kamikaze durant Pearl Harbour se sacrifie mais en vain. Tandis que les "orange" procèdent en contre mais là aussi ils vont tomber sur deux rocs en la personne de Bugnicourt et Varela, le match devient donc une longue série de duels qu'aucun des vingt-deux acteurs ne veut perdre. Quand Castanet arrive à percer la muraille lotoise, Mendiola se met au diapason de ses coéquipiers et repousse les incursions adverses, comme sur cette magistrale claquette à la 35ème suite à une tentative de Tchégnon. A force de pousser les "jaune et noir" furent récompensés de leurs efforts par N'Diaye. L'attaquant visiteur d'une belle frappe à l'entrée de la surface égalisa avec l'aide du poteau juste avant la pause citrons (1-1) 

Une fin de match en eau de boudin... 

Dès la reprise, les lotois veulent s’imposer face a une équipe Castanéenne qui doute. Mais dés la 52 ème minute, suite à un tacle aux 40m, Cazard obtient son 2ème jaune synonyme de douche prématurée. Les Pradinois veulent leur victoire et leur débauche d’énergie en est la preuve, Hacini, Di Scala butent tour à tour sur la défense "jaune et noire". A la 72 eme minute, suite a un corner mal repoussé par l'arrière garde visiteuse, Guirado tout fraichement entré délivre un véritable caviar sur la tête de Hacini, (2-1) Il reste alors quinze minutes à Castanet pour revenir au score et ne pas rentrer bredouille de ce déplacement. Un objectif atteint par une belle réaction collective de Bugnicourt et Cie mais aussi avec l'aide bien involontaire d'un arbitre pas dans un grand jour. A la 77éme, sur un ballon anodin, un défenseur lotois déséquilibre Toto à l’angle de la surface pour un deuxième pénalty que Salabert transforme (2-2) Le gardien local Mendiola est expulsé suite à un geste d’humeur. Désormais à 9 contre 11, les locaux doivent tenir. Anthony Salvan enfila les gants et direction les buts. Satisfait d'être revenu au score et inconsciemment en signe de compassion pour les locaux , Castanet se montre alors inoffensif laissant le temps passé. Les locaux ont fait preuve de grosses qualités mentales qui leur permettent de continuer à grappiller des points précieux en vue du maintient. 

 

Anthony Salvan (défenseur de Pradines) : "On a envie de rester en DH" 
"Deux pénalties, deux cartons rouges et le tout contre nous... Je n’ai pas pour habitude de critiquer l’arbitrage car c’est difficile. Aujourd’hui, l’arbitrage a eu une influence sur le résultat. Ça enlève en rien les mérites de Castanet qui a eu un un excellent état d’esprit mais une armada comme la leur n’a pas besoin de jouer à 11 contre 9 et d’avoir deux pénalties pour gagner un match... Je félicite tous mes coéquipiers qui on été irréprochables et qui ont l’envie de maintenir le club au plus haut niveau régional."

Jean-Luc Chartrou (entraîneur de PSVD'olt) : "Rien n'est fait !" 

"Chapeau à mes joueurs pour avoir arraché ce match nul à 9 contre 11 dans un match rendu difficile par l’arbitrage. Heureusement l’équipe de Castanet a été fair play. Ce n’est pas dans mon habitude de fustiger les arbitres mais cet après-midi, M Dutour s’est mis à l’envers. Après une trêve difficile, on revient bien. Aujourd’hui rien n’est fait dans ce championnat serré." 



Revel  /  PSVD'olt   le 25 / 02

 

LE MATCH 
Au coup de sifflet final de cette rencontre où chacune des deux équipes eut sa mi-temps, Revel levait les bras pour célébrer sa quatrième victoire de la saison en championnat. Une joie que Cédric Garcia et ses coéquipiers n'avaient plus connu depuis le 12 novembre 2011, un bail durant lequel les locaux ont empilé les matchs nuls ! Et samedi soir, ils ne furent pas loin de connaître leur dixième résultat final de la sorte par la faute à une seconde période bien en deçà de la copie rendue en première. Si l'entame fut totalement à l'avantage des "rouge et noir" et cela jusqu'à la pause citron, une domination logiquement traduite au tableau d'affichage par un doublé de Yassine Taider, auteur de son deuxième et troisième but en deux matchs face à des Lotois totalement absents des débats. Revel va durant quarante cinq minutes avoir à de nombreuses reprises l'occasion d'enfoncer le clou mais le talent de Mendiola et le mauvais choix des attaquants locaux ne vont pas permettre aux joueurs de Sébastien Vidal, de se mettre à l'abri avant le changement de côté. 

Pradines réduit le score, pousse en vain ! 

A la grande surprise des spectateurs présents dans l'enceinte du complexe revélois, le visage de la seconde période va t'être l'opposé de sa précédente. Pradines réduit rapidement le score par l'intermédiaire d'Hacini suite à un bon travail de Guirado. Ce but va mettre le doute dans les têtes des locaux qui vont avoir alors le "cul entre deux chaises" reprendre leur marche en avant ou faire front et conserver ce petit but d'avance. La seconde solution semble être choisie par les Revélois mais pas sans mal et sans frayeurs pour le staff et supporters "rouge et noir" Procédant en contre, ils ne vont pas concrétiser leurs rares incursions dans le camp pradinois mais heureusement pour eux ces derniers n'auront pas plus de réussite dans leur animation offensive. Revel se donne de l'air avant de se rendre à Fonsorbes, Pradines peut nourrir quelques regrets mais au vu leur première période, les hommes du duo Chartrou Pigeon ne pouvaient espérer plus. Il faudra essayer de casser cette spirale le week-end prochain avec la réception de Castanet. 

Le PSVD'olt s'incline 2-1 à Revel

 

Franck Pigeon (entraineur PSVD'olt) : "Notre entame fut difficile !" 
"Après trois semaines de repos forcé, nous avons souffert en première mi-temps face à une belle équipe de Reval. Mené 2-0 on est en grosse difficulté. En seconde période notre sursaut d'orgueuil en deuxième mi-temps nous permet de rivaliser avec nos adversaires mais sans pouvoir revenir à leur hauteur au tableau d'affichage. A présent il nous faut garder cette volonté tout en ayant plus de rigueur pour la rencontre de dimanche prochain à domicile contre Castanet" 

 

Le résumé...


PSVD'olt  /  Auch   le  15 / 01

 

LE MATCH
Si Pradines aurait pu rapidement surprendre Auch avec deux belles occasion d'Hacini. L'attaquant local tomba la première fois à la 4ème minute sur un Saint-Martin décisif et concentré dés l'entame de ce match et la seconde au quart de jeu c'est le poteau qui fit échouer sa tentative. Dans cette première période ou aucun des deux formations n'a voulu se découvrir et prendre de risque, Auch vint inquiéter Mendiola que sur un coup franc de Delpech à la 36ème. C'est donc fort logiquement que Monsieur l'arbitre renvoya sur ce score de parité les vingt deux acteurs se réchauffer aux vestiaires.

Delpech délivre trois passes décisives en 15 minutes !

La seconde période fut plus enrichissante, Auch et un superbe Delpech, trois passes décisives dans cette rencontre pour le milieu de terrain auscitain, trouvèrent rapidement l'ouverture par l'intermédiaire de Cassagne. Ce but libéra les visiteurs et en équipe du haut de tableau prit le jeu à son compte. Une domination vite concrétisée par un second but de Cassagne, suivit trois minutes plus tard par un troisième de Dazzan. A l'heure de jeu la messe était dite dans cette rencontre, Auch venait de remplir sa mission et de réussir là ou d'autres prétendants au CFA 2 avaient échoué. Les trente dernières minutes permirent aux locaux de refaire surface.

 

Yohan Choudjayre (joueur PSVD'olt) : "On pouvait faire mieux"
"On fait une bonne entame. On rate des occasions qui pouvaient changer le déroulement du match. Les deux buts à la reprise nous font mal. Dommage, je reste persuader qu'aujourd'hui on pouvait faire un résultat."


Charles Beaufils (président ) : "On a cédé trop vite"
"Nous manquons de réalisme en première mi-temps. Nos occasions pouvaient changer la suite de la rencontre. Dès la reprise on cède trop vite. Le score est acquis par Auch en moins de vingt minutes. On perd face à une équipe de tête. A nous de nous préparer pour les futures rencontres face à des adversaires directs."

 

 Le résumé...

 


Lavaur  /  PSVD'olt  le 07 / 01 / 2012

LE MATCH
Le PSVD'Olt a ramené un bon match nul 1 à 1 hier soir de son déplacement à Lavaur pour le compte de la douzième journée du championnat de DH. Un bon résultat pour les Lotois qui conservent ainsi leurs cinq points d'avance sur Lavaur au classement de la poule. Lavaur, qui occupe la dernière place au classement de la poule après onze journées, prend d'entrée le match à son compte mais se heurte à une défense du PSVD'Olt intraitable. Lavaur ne parvient pas à porter le danger sur le but visiteur et les locaux se procurent une seule véritable occasion dans cette première période : à la 25e minute de jeu, sur un corner, le ballon est repris par Auriol dont le tir passe juste au-dessus de la tranversale du but du PSVD'Olt. Le jeu s'équilibre par la suite au cours d'une première période jouée sur un bon rythme. Bien en place, les Lotois maîtrisent bien leur sujet et vont ouvrir le score en toute fin de première mi-temps sur un long ballon de Cicuto bien repris par Di Scala qui trompe le portier des locaux. À la mi-temps, le PSVD'Olt mène sur le score de 1 à 0.

Lavaur égalise dès la reprise...

Dès la reprise, Lavaur égalise sur un tir des trente mètres d'Auriol qui termine sa course dans la lucarne du but des Lotois. Peu avant l'heure de jeu, le PSVD'Olt est tout près de doubler la mise sur un coup franc de Barros, la reprise de Delfau dans la surface des locaux passe juste à côté du poteau du but de Lavaur. Le jeu est équilibré dans cette deuxième mi-temps et les deux équipes tentent d'arracher la victoire. À la 90e minute, Lavaur se procure une belle occasion sur un tir de Marty qui passe au-dessus du but du PSVD'Olt. Dans les arrêts de jeu, les Lotois sont tout près d'inscrire un deuxième but sur un tir de Guirado des dix-huit mètres qui trouve le poteau du but de Lavaur. Le PSVD'Olt obtient un bon match nul de son déplacement à Lavaur sur le score de 1 à 1.

 

Franck Pigeon : "Objectif atteint !"
"Notre objectif était de maintenir notre avance de points face à Lavaur. On fait jeu égal, le nul est mérité dans ce match joué avec un très bon état d'esprit. Si notre prestation fut moyenne, elle reste une bonne préparation pour la venue de Auch le week-end prochain. Je profite de l'occasion pour au nom du club présenter nos meilleurs vœux pour 2012 à FOOT31 et à tous ses lecteurs"

 


COUPE DU MIDI:

 

SAINT-LAURENT DE CORNOULS (PL) / PRADINES (DH)
Franck Pigeon (co-entraîneur de Pradines) : "On finit l'année sur une bonne note !"
"Face à une équipe qui jouait le match de la saison, le groupe a fait preuve de volonté pour aller chercher cette victoire. Cette rencontre nous a aussi permis de donner du temps de jeu à des joueurs qui habituellement jouent moins et qui ont répondu présent. Je suis satisfait d'avoir passé ce tour. On finit sur une bonne note. On a fait le principal en se qualifiant pour les 16es de finale de la Coupe du Midi, et on va essayer d'aller plus loin. On repart gonflé à bloc pour aller le 7 janvier à Lavaur en championnat"


Toulouse Fontaines  /  PSVD'olt  le 10 / 12

LE MATCH
Loin d'être souverains sur leurs terres depuis le début de la saison, les toulousains ne visent rien d'autre que la victoire, face à une équipe lotoise peu performante loin de ses bases. Alors dès l'entame, les joueurs de Serge Gomez affichent une détermination flagrante pour ajouter quatre points à leur escarcelle. Le bloc toulousain presse haut et le côté droit se montre efficace en multipliant les dédoublements. Problème, malgré de belles intentions, Toulouse Fontaines se montre bien timide dans les 30 derniers mètres. Pour ne rien arranger, les coups de pieds arrêtés ne sont pas très bien négociés. Au final, outre le fait que Fontan manque de peu de profiter d'un dégagement cadeau de Mendiola (19e), la seule occasion nette est à mettre à l'actif de Rella, mais sa lourde frappe est repoussée par Mendiola (24e). Dans son rôle de milieu défensif, le toulousain est d'ailleurs a créditer d'une belle performance, en se montrant très utile dans la fluidité du jeu. De son côté, Pradines se contente de défendre et mise sur une hypothétique inspiration de Di Scala.

Les Fontaines poussent en vain...

A la pause, le tableau d'affichage reste désespérément vierge. Mais si Serge Gomez peut être satisfait du comportement de ses joueurs, il peut aussi regretter un manque criant d'impact dans les trente derniers mètres. Alors l'objectif est clair pour la seconde période : il faut gommer les imprécisions techniques offensives qui empêchent de faire trembler les filets. Les toulousains entament aussi bien la seconde période qu'ils avaient débuté la première. Les séquences collectives se multiplient et les locaux utilisent parfaitement les côtés du terrain. Mais malgré une belle occasion de la tête de Hervey (64e), les vert et blanc continuent de se heurter à la défense lotoise. Pradines se montre intraitable défensivement, mais offensivement, pas grand chose à signaler. A la pointe de l'attaque, Di Scala passe une soirée difficile, avec de longs ballons balancés par ses défenseurs en guise de munitions. Mais les locaux surveillent tout de même l'attaquant de très près. Car ils savent qu'il ne faudra qu'une demi occasion au leader du classement du meilleur joueur de division honneur pour trouver le chemin des filets.
Au fil des minutes, les toulousains se lancent de plus en plus à l'abordage, quitte à se découvrir dangereusement. Mais tant pis pour les contre-attaques, l'envie d'aller chercher la victoire est plus forte. La pression s'amplifie sur les buts de Mendiola. Mais il manque toujours cet impact dans la zone de vérité pour espérer prendre l'avantage. Car de son coté, la défense de Pradines affiche une grande qualité dans chacune de ses interventions. Et si on y ajoute une grande solidarité et un sens du sacrifice exemplaires, on tient là un véritable coffre fort. Durant l'ultime assaut, Hervey (88e) et Steckerman (93e) sont proches d'offrir la victoire tant attendue, mais leurs tentatives de la tête ne trouvent pas le cadre. Les deux équipes se quittent finalement sur ce score nul et vierge. Un résultat à plusieurs facettes, car si le nul récompense une défense de Pradines insubmersible, il sanctionne aussi les toulousains, dont les intentions de jeu n'auront pas été récompensées à leur juste valeur.

Bruno Fuentes (PSVD'olt) : "Soirée positive !"
"Logiquement les Fontaines ont poussé surtout en fin de rencontre mais nous n'avons rien lâché. Nous avons su faire le dos rond avec une grande solidarité. Ce match disputé dans un excellent esprit par les deux formations a accouché d'un résultat positif pour nous surtout à l'extérieur. C'est donc une soirée positive pour notre formation"


LE MATCH
Face à une équipe de Toulouse St Jo qui joue les premiers rôles dans ce championnat de DH et qui était venue pour remporter les quatre points de la victoire, le PSVD'Olt a réussi une nouvelle belle performance en remportant hier après-midi à Saint-Vincent une belle et importante victoire. Mené 1 à 0 après un quart d'heure de jeu, les Lotois ont réussi à inverser le score en deuxième période pour s'imposer finalement 2 à 1. Bien décidés à rebondir après la défaite à Rodezn le PSVD'Olt débute bien la rencontre et se portent vers l'avant. Ce sont pourtant les visiteurs qui vont prendre l'avantage au score à la 15e minute sur un corner, le ballon parvient jusqu'à Peries qui, d'une reprise, trompe le portier lotois.Dans ce match où le ballon circule vite d'un côté à l'autre, le PSVD'Olt est tout près d'égaliser à la 22e minute sur un superbe tir de 25 mètres de Cicuto qui termine sur la barre transversale du but visiteur. A la mi-temps, le PSVD'Olt est mené sur le score de 1 à 0. Dès le début de la deuxième période, Manga est tout près de doubler la mise pour Toulouse Saint Jo, son tir fôle le poteau du but de Mendiola.

Pradines retrouve ses vertus...

A partir de ce moment là, le PSVD'Olt va prendre le match à son compte et réussir une belle deuxième mi-temps qui sera à sens unique. Peu après l'heure de jeu, après une superbe chevauchée de Barros , le PSVD'Olt obtient un coup franc. Barros le tire et Hacini, d'une belle reprise, trompe le gardien Fenech. Le PSVD'Olt égalise à un but partout. Le PSVD'Olt joue bien, monopolise le ballon et fait le forcing pour prendre l'avantage. A huit minutes de la fin de la rencontre, le PSVD'Olt obtient un penlaty. Cazard le transforme et donne l'avantage aux Lotois. Dans les dernières minutes du match, le PSVD'Olt continue à dominer et à la 93e minute Goursat sur une belle tête obligue le gardien visiteur à s'employer. Le PSVD'Olt s'impose finalement sur le score de 2 à 1.

Jeff Barros (joueur Pradines) : "On a vu le vrai PSVD'OLT !"
"Ce match correspond bien a notre état d'esprit. Les 4 points sont mérités après une grosse deuxième mi temps. Solidaires, on a gagné ce match à 14. "Ça s'est le PSVD'OLT"


Rodez  /  PSVD'olt  le 27 / 11

 

LE CONTEXTE
Après deux victoires Pradines a subi un coup d'arrêt la semaine dernière sur sa pelouse face à un concurrent direct pour le maintien Tournefeuille. C'est donc des visiteurs revanchards qui vont tenter de ramener des points de leur déplacement à Rodez. Mais les hommes de Trottier Bobek n'ont plus perdu depuis trois matchs et comptent bonifier leur dernière belle victoire à Saint-Jo. Un second succès consécutif permettrait au réserviste ruthènois de se positionner dans le haut du tableau, voire même sur le podium. Alors à qui la bonne opération en ce dimanche après-midi.

 

LE MATCH
Les Ruthénois prennent le match à leur compte dès les premières minutes de la rencontre et ouvrent la marque dès la 18e minute de jeu sur un tir de Thaudet. Mené 1 à 0, le PSVD'Olt réagit. Guirado, bien servi par Di Scala adresse un bon tir mais le portier ruthénois Boz est à la parade. Les locaux reprennent leur domination et monopolisent le ballon, et à la 37e minute, Coupin récupère le ballon dans la surface lotoise et double la mise. Trois minutes plus tard, c'est au tour du PSVD'Olt de se procurer une belle occasion. Le ballon traverse la surface des locaux et parvient jusqu'à Salvan dont le tir fôle le montant du but de Rodez 2. Les Lotois insistent et juste avant la mi-temps, un coup franc de Barros est repris par Delmas qui trompe le portier ruthénois. Ce but relance le match juste avant la pause.

Pradines pousse, Rodez marque !

Dès la reprise, les Lotois se portent vers l'avant et font le forcing pour égaliser. À la 65e minute, Delmas est tout près d'y parvenir, son tir termine sa course sur la transversale du but ruthénois. Loin de se décourager, les Lotois accentuent leur domination. Les occasions se multiplient : tour à tour Di Scala, Guirado et Hacini se procurent des occasions, mais sans parvenir à concrétiser. A un quart d'heure de la fin, Hacini, voit à son tour son tir terminer sa course sur la transversale du but ruthénois. Rodez 2 réagit. Loubejac adresse un bon tir mais Mendiola est à la parade. À sept minutes de la fin, Coupin, d'un tir à l'entrée de 18 mètres, inscrit le troisième but de son équipe. Le PSVD'Olt repart de l'avant pour tenter de réduire la marque, mais sur une contre attaque Bouscarrat trompe le portier lotois et inscrit le quatrième but de Rodez 2


PSVD'olt  /  Tournefeuille   le 20 / 11

Jean-Luc Chartou, (coentraîneur du PSVD'Olt) : "Trop timides en première..."
"On a manqué de réussite et le match se joue sur un coup de pied arrêté mais on a été trop timide en première mi-temps. On s'est mis à jouer quand on s'est retrouvé mené 1 à 0. Maintenant il faut bien préparer notre déplacement à Rodez"


Castres FC / PSVD'olt   le 13/11

LE CONTEXTE
Pour ce dernier match de la 7ème journée de DH, Pradines fort de sa première victoire de la saison obtenue le week-end dernier face à Cugnaux se rend à Castres avec l'ambition de confirmer. A l'inverse les tarnais défait à Lourdes sur le score de 3 à 1, comptent bien reprendre leur marche en avant face aux promus. Les hommes de Francis Baïsse toujours invaincus sur leur pelouse peuvent en cas de victoire faire la bonne opération du week-end. La prise de 4 points leur permettrait de reprendre leur marche en avant et de regarder vers le haut du classement. A contrario, vu les résultats de la veille, les hommes du duo Chartrou Pigeon habitués à jouer le dimanche après-midi peuvent en cas de nouveau résultat positif se donner un grand bol d'air par rapport à la zone de relégation. Alors qui saura saisir la bonne opportunité ?

LE MATCH
Dans cette rencontre jouée sous un vent fort, les joueurs de Pradines ont fait la différence en début de match. Les Lotois, qui ont le vent favorable en première période, s'installent d'entrée de jeu dans la moitié de terrain des locaux et ouvrent la marque dès la quatrième minute. Sur un tir de Di Scala dans la surface adverse, un joueur local est sanctionné pour une main; il reçoit un carton rouge et le penalty est sifflé en faveur des Lotois. Cazard le réussit et permet au PSVD'Olt de mener 1 à 0. Face à une équipe de Castres,désormais à dix, les Lotois poursuivent leur domination et à la 8e minute Di Scala dribble deux défenseurs et double la mise. Bien en place, les joueurs du PSVD'Olt reviennent rapidement jouer dans la moitié de terrain des locaux et peu après le quart de jeu, Guirado adresse un bon centre repris de la tête par Di Scala qui inscrit le troisième but du PSVD'Olt.

Castres pousse en vain...

Dès la reprise, Castres, qui a le vent favorable, joue dans la moitié de terrain des Lotois. A la 48e minute, la reprise de Caravala passe juste à côté du but des visiteurs. Les locaux dominent et obtiennent plusieurs corners sans mettre la défense lotoise en danger. A la 67e minute, pour une faute du portier Fournié, les locaux obtiennent un penalty. Carayon réduit la marque. En fin de match, les joueurs de Castres vont revenir dans la moitié de terrain du PSVD'Olt, mais les Lotois, bien en place défensivement, vont conserver jusqu'au bout leurs deux buts d'avance pour remporter finalement une belle victoire sur le score de 3 à 1. Pradines confirme là sa belle victoire contre Cugnaux, les hommes du duo Pigeon Chartrou sont dans la continuité de ce que leurs supporters peuvent voir depuis plusieurs semaines. Après une période d'apprentissage, les lotois commencent à prendre la mesure de la DH, les performances s'en ressentent. Castres subit là son premier revers à domicile et son second consécutif. Rien de bien alarmant pour le groupe de Francis Baïsse après son bon début de championnat. Surtout qu'aujourd'hui les coéquipiers d'Auriol ont certaines circonstances atténuantes, certains facteurs de cette rencontre leurs ont été défavorables. Il y aura des jours meilleurs pour le jeune groupe castrais.

LES RÉACTIONS

 

Anthony Salvan (joueur PSVD) : "notre victoire est méritée..."
"Malgré des conditions de jeu difficiles, notre victoire est méritée. Chaque équipe a eu sa  mi-temps. Mener 3-0 au bout d'un quart d'heure, rend la partie plus facile malgré une forte pression castraise en deuxième mi-temps. Ces 4 points nous replacent, rien n'est acquit, on sait d'où l'on vient. Il y a encore 15 jours on ne donnait pas cher de notre peau dans se championnat"

J. Di Scala (joueur PSVD) : "le travail paye..."
"On est bien ! La première mi-temps pour nous, la deuxième pour les Castrais. Nous avons marqué au bon moment. Le travail paye. Content de mes buts mais surtout très content pour le groupe."


PSVD'olt  /  Cugnaux    le 06 / 11

LE MATCH
Si cette rencontre ne restera pas dans les annales pour le contenu de cette rencontre, elle aura le mérite de faite partie de l'histoire du club de Pradines, en étant d'être le premier match gagné au niveau DH par les hommes du duo Chartrou Pigeon. Quatre points donc qui viennent récompenser un groupe montant en puissance de match en match, déjà le week-end dernier à Castanet, les lotois avaient rendu une copie intéressante ou seul l'opportuniste des locaux avaient empêché les pradinois de ramener des points de leur déplacement. En mal de réussite offensive et défensive mais aussi un peu de chance depuis le début de saison, les promus ont su avec la réception d'une des belles surprises de ce début de championnat, inverser la tendance. Face à Cugnaux, la roue a tourné dans le bon sens pour les Lotois, d'abord en première période quand l'ancien Mendiola a montré l'exemple en détournant un penalty d'Ayari. Certainement le tournant du match, Cugnalais et pradinois rentrant alors à la pause sur un score de parité.

Au cours du second acte, Cugnaux encore la tête aux vestiaires où projeté déjà au match de coupe de France contre Perpignan dans 15 jours, oublia ses valeurs habituelles pour offrir aux locaux un penalty. Sanction que ne se fit pas prier Cazard pour transformer et donner l'avantage à son équipe. Mis en confiance par une telle entame, Salvan, Di Scala et Cie remirent au goût du jours le "fighting spirit" local et les fidéles supporters "orange et marine" eurent le grand plaisir de retrouver le Pradines qui dévoraient tout sur son passage au cours des trois dernières saisons. Le jeu, l'engagement, l'envie, la solidarité des locaux furent récompensés par une seconde réalisation de l'inévitable Di Scala, l'actuel second au classement du meilleur joueur de DH, joua les renards des surfaces pour pousser un ballon mal négocié par Diakité, suite à un coup franc puissant de Barros. Un double avantage qui sonna la fin des espoirs cugnalais qui malgré un dernier sursaut d'orgeuil par Hoa A Chuck repartirent comme ils étaient arrivés. Pradines prend donc quatre points importants pour la suite de la saison, ils devraient permettre aux joueurs lotois de les certifier qu'ils sont dans le vrai depuis le début de saison. A contrario Cugnaux s'est raté mais peut-on vraiment le reprocher après l'excellent début de parcours des "rouge et noir", ils ont comme bien souvent subi le contre coup après une grosse performance, gageons que JL Fauré et Coco Duchein seront sans aucun doute trouvés les mots justes pour relancer la machine dés le week-end prochain.

LES RÉACTIONS
JL Chartrou (entraineur du PSVD) : "On concrétise nos progrès..."
"On concrétise nos progrès. Après une première mi-temps difficile mes joueurs ont tout donné et ils ont été récompensés par cette première victoire. J'espère que c'est la première d'une longue série, mais elle récompense le travail de tout un groupe qui monte en puissance"

Franck Pigeon (entraineur du PSVD) : "On monte en puissance !"
"On monte en puissance. On a su garder notre solidité défensive. Je suis fier de mes gars ! Dans ce match Cugnaux a joué le jeu. Je leur souhaite bonne chance en" coupe de France"

Thierry Cicuto (milieu du PSVD) : "le penalty a été le tournant..."
"On a fait un bon match. Le penalty arrêté a été le tournant de la rencontre. Cette victoire va nous rendre la confiance qui nous manquait depuis le début du championnat. Nous avons retrouvé le Pradines des années passées, il faut poursuivre dans cette voie"


Castanet US  /  PSVD'olt  le 22/10 :   LE MATCH


Arrivés avec l'intention de jouer, les Lotois ne vont pas tarder à mettre rapidement en application leurs intentions. Dés la 10ème minute, Cicuto expédie un coup franc obtenu après une belle phase de jeu, sur la transversale de Cadenet. Le match est lancé ! Les visiteurs sont bien positionnés et démontrent une grosse envie de produire du jeu. Castanet laisse passer l'orage et petit à petit montre le bout de son nez. Des petits frémissements qui vont vite se traduire en but, Justin sur la première réelle tentative locale va par le biais d'une frappe légèrement détournée tromper Mendiola. Cette ouverture du score, contre le court du jeu, ne coupe pas les ambitions de jeu de la bande à Di Scala, mais saison après saison les Salabert, Toto, Étienne et Cie murissent. Ils vont donc faire le dos rond jusqu'à la pause avec une animation défensive bien rodée, ils vont subir les intentions des lotois sans rompre.
Castanet réaliste !

Si en début de match c'est Pradines qui posa les premières banderilles sans faire mouche ! Dés l'entame de la seconde période, se fut Castanet qui fit feu le premier. A l'inverse des visiteurs, Fernandes trouva lui les filets sur son premier essai. Un double avantage pour des locaux bien loin d'être aussi sereins que le score ne laisse paraître. Mais ce dernier suffira aux joueurs du président Maquoy pour garder à distance leurs hôtes du soir. Ce but rapidement inscrit fera perdre à cette rencontre son intensité, Pradines essayera bien de revenir à la marque mais l'expérience et le sérieux des locaux suffiront à contrer toutes les velléités offensives de Di Scala et ses coéquipiers. Mieux même pour les locaux ils concluront la marque par l'intermédiaire d'Ababou dans les tous derniers instants de ce match. Une rencontre qui laissera comme un goût d'inachevé aux pradinois, mal récompensés de leurs efforts et intentions de jeu. Mais c'est ça le haut niveau il faut savoir concrétiser ses temps forts en but, Castanet a su lui inscrire trois buts sur ses trois seules frappes. N'est ce pas là un signe que le jeune groupe castanéen progresse... Il n'y a pas si longtemps les supporters et staff locaux pestaient gentiment sur le manque d'efficacité de leurs protégés. Samedi soir les deux formations ont montré de nouvelles facettes, permettant d'entrevoir des lendemains heureux pour les deux. Pradines dans sa quête de maintien, Castanet dans son envie de poursuivre sa progression vers les sommets de notre élite régionale. A eux de confirmer lors de leur prochaine sortie.

Franck Pigeon (entraineur de Pradines) : "Meilleure prestation à l'extérieur !"
"Nous avons eu la possession du ballon mais il nous manque toujours cette facilité à nous projeter vers l'avant. C'est dommage car ce soir nous avons fait égal avec une équipe expérimentée et ambitieuse. C'est à ce jour notre meilleure prestation à l'extérieur, il nous faut poursuivre dans cette voix, cela va finir par payer"

Vincent Larnaudie (joueur de Pradines) : "Ne rien lâcher !"
"Le score ne refléte pas la physionomie de ce match, le score est vraiment sévére par rapport à notre contenu. Nous avons essayer de jouer et cette envie est toujours intacte. Notre travail, notre esprit, finiront par payer. Nous serons bientôt récompensés de notre investissement au quotidien"

Jean Luc Chartrou (coentraîneur de Pradines) : "On progresse..."
"C'est difficile, trois occasions nous prenons autant de buts ; Nous ne sommes pas loin mais il manque toujours quelque chose. On progresse, on découvre ce niveau, on s'adapte petit à petit. Mais les points ne sont pas là"

Anthony Salvan (défenseur de Pradines) : "Prendre des points en Novembre !"
"Je tiens à féliciter Castanet pour son réalisme, 3 occasions, 3 buts ! Voila la différence entre une équipe expérimentée et en réussite face à une équipe découvrant la DH. C'est un score lourd, on touche la barre et 5 min après ils ouvrent le score sur une frappe déviée. Ensuite une grosse erreur de marquage en début de 2ème mi temps nous condamne. Face à une équipe solide comme Castanet, il est difficile de remonter 2 buts. On monte en puissance, il va vite falloir le concrétiser par une moisson de points sur le mois de Novembre, j'ai confiance en mon club et mes coéquipiers"


PSVD'olt  /  Revel     le 09/10  à St Vincent

 

LE CONTEXTE
C'est le match des mal classés de cette 4ème journée de DH. Les deux équipes sont à la recherche de leur première victoire dans cette compétition. Si Pradines le promu, pouvait s'attendre à un début de saison compliqué, vu son programme du mois de septembre. On était loin de penser que Revel, ex pensionnaire de CFA2 serait toujours à la recherche d'une victoire après 3 journées. Les hommes de Sébastien Vidal n'arrivent pas à retrouver le rythme et la cohésion qui faisaient leur force, il y a de cela deux ans. Cette confrontation est donc pour l'une des deux formations, une belle occasion à saisir pour ouvrir enfin son compteur victoire, éliminées toutes les deux en coupe de France par des équipes évoluant au-dessus. Pradinois et Revélois n'ont plus que le championnat à penser avant leur entrée en piste en coupe du Midi, c'est donc le moment pour ces deux clubs de lancer leur saison, question d'éviter de tomber dans une spirale négative...

LE MATCH
Les joueurs du PSVD'Olt ont regagné les vestiaires déçus. Et pour cause : ils sont passés à côté d'une victoire qu'ils méritaient, face à Revel. Au cours de la première période, ils ont su manœuvrer leurs adversaires en se créant plusieurs occasions. Un coup franc de Barros des 35 m est stoppé sur la ligne par le gardien Garcia, capitaine des visiteurs. Sur une longue touche, Guiller, donne la possibilité à Cicuto de reprendre de la tête ; le ballon frôle le poteau des buts de Garcia. Sur le renvoi, frayeur devant les buts de Mendiola qui est sauvé par la transversale. Choudayre par ses débordements met la pression. Cicuto manque sa reprise, sur un centre de Guirado destiné à Di Scala, le gardien s'impose. À la suite d'une touche, le ballon circule devant le but de Garcia, Guiller ne manque pas son tir et ouvre la marque pour les locaux. Le PSVD'Olt poursuit sa domination. Barros bénéficie d'un coup franc mais son tir est repoussé.
Au retour des vestiaires, les locaux reprennent leurs offensives, conscients qu'ils peuvent aggraver le score. Les visiteurs obtiennent deux corners sur lesquels Mendiola s'impose. Mais à la 80e minute, Barzi , de la tête trompe Mendiola, et égalise pour les siens. Mendiola sera sauvé une fois de plus par la transversale sur un tir de Terme, l'avant-centre de Revel. La fin est sifflée sur un score de parité. Un résultat qui n'arrange aucune des deux formations...

LES REACTIONS
Anthony Salvan (joueur de Pradines) : "On vient de lancer notre saison !"
"Frustré de prendre seulement 2 points, on avait à coeur devant notre fidèle public de leur offrir notre première victoire. Ce fut notre match le plus aboutit où on a retrouvé nos valeurs mentales et nos intentions de jeu. Ce fut un match trés engagé, Revel n'a rien volé du tout car ils ont eu 2 ou 3 occasions nettes mais en menant à 15 min de la fin chez nous, on se doit d'être vigilant sur chaque offensive adverse. Ce soir on peut le dire, Pradines vient de lancer sa saison !"

Jean-Luc Chartrou (entraineur Pradines) : "On progresse..."
"On progresse. Mes joueurs méritaient mieux, mais toujours des erreurs individuelles avec de grosses conséquences !"

Charly Molinier (joueur de Pradines) : "Déçu !"
"On rentre dans ce match avec un bon état d'esprit. On manque le breack en fin de première mi temps et au dédut de la seconde. Déçu, il y avait de la place pour prendre les quatres points"


La réserve de Tarbes reçoit Pradines, deux équipes qui se sont affrontées au mois de mai dans le cadre de la finale de DHR 2010-2011 sur ce même terrain de Trélut. Si les tarbais à l'époque l'avaient emporté face à une équipe de Pradines déjà un peu en vacances, 3 mois après les deux nouveaux promus dans l'élite de notre football régional connaissent un départ similaire avec deux défaites en autant de matchs. Cette rencontre est donc l'occasion pour une des deux équipes d'ouvrir son compteur victoire ou au pire pour les deux de stopper la spirale des défaites. Les joueurs de Tarbes ont deux avantages, le premier de recevoir et le second d'enregistrer après 4 mois d'absences, le retour de Cela, un joueur habitué à fréquenter le groupe de CFA mais à contrario ils sont restés 15 jours sans jouer suite à la coupure due à la Coupe de France. Une compétition qui a permis aux hommes du duo Pigeon-Chartrou de se rassurer malgré une élimination face à la formation de CFA 2 de Blagnac. Guirado et ses coéquipiers n'ont cédé que sur un but de Robert, démontrant dans ce match qu'ils étaient sur la bonne voie. Faut-il maintenant traduire ce mieux par des résultats positifs...

LE MATCH
Pas de round d'obsevation, Pradines est venu dans les Hautes-Pyrénées avec la ferme intention de prendre ses premiers points de sa jeune histoire en DH. Guirado à la baguette, Di Scala à la passe et Hanini à la frappe se montrent les plus entreprenants en ce début de rencontre. Ce dernier obligeant même le jeune portier local Cianni à se détendre pour détourner en corner une de ses frappes. Le match est lancé et les deux formations se livrent un joli duel ou le plaisir du jeu est le leitmotiv des 22 protagonistes sur la magnifique pelouse de Trélut. Si les lotois sont bien présents offensivement, ils vont payer lourdement leurs erreurs défensives, sur une des premières incursions des tarbais dans la surface visiteuse, le referre va désigner le point de penalty pour une faute d'un défenseur visiteur sur Ancla. Sanction transformée de Cela, retrouvant le chemin des filets après 4 mois de galères. Un véritable coup de massue pour les joueurs du duo Pigeon Chartrou, à contrario cette défleuraison du tableau d'affichage va libérer ceux d'Abdelkader, l'ancien Baldassara va démontrer qu'il n'a pas été un des meilleurs joueurs de la région dans le début des années 2000 pour rien... Juste avant la pause, il va offrir un caviar à son jeune coéquipier Fournier qui seul au second poteau doublera la mise.

Tarbes profite des largesses visiteuses...

Pradines a remis ses esprits à l'endroit durant le 1/4 de pause, les Lotois veulent inverser leur destin et montrent beaucoup de détermination en ce début de seconde période. Le match est très plaisant entre deux "escouades" très joueuses, Tarbes subit les attaques visiteuses mais ne rompt pas, bien au contraire sur une action anodine, les locaux vont tripler la mise ! Cela profitant d'une relance malheureuse du portier lotois Fournier pour inscrire un doublé et mettre à l'abri son équipe. Ce but va couper les jambes de Guirado et Cie, la réduction du score de Di Scala ne viendra que récompenser les efforts de son équipe. Mais même cette joie sera de courte durée, puisque sur l'engagement Baldassara se montrera plus roublard que l'arrière garde visiteuse en marquant dans un angle fermé le 4ème but de son équipe. C'est donc les Hauts-Pyrénéens qui profitent de cette confrontation directe pour ouvrir leur compteur victoire, de bonne augure pour des locaux qui se déplaceront dans 15 jours chez l'actuelle lanterne rouge Lavaur. Pour Pradines, il faut continuer à travailler pour sortir d'une spirale que les pradinois n'avaient jamais connu depuis la prise de fonctions des deux techniciens lotois, la réception de Revel dans leur antre de Saint-Vincent sera déjà un des premiers moments forts de cette saison pour Salvan et ses coéquipiers...

Yoann Choudjayre (joueur du PSVD'OLT) : "Trop d'erreurs..."
"Déçu. Trop d'erreurs individuelles, payées par trois buts offerts à l'adversaire. Nous avons reçu une leçon de réalisme. Maintenant se remobiliser, travailler autant le physique et le technique pour remettre la machine dans le droit chemin"


DH - Après 3 ans d'invincibilité, PSVD'olt perd face à LOURDES !

LE MATCH
Avant cette rencontre Pradines n'a perdu qu'une seule rencontre sur son terrain lors des trois dernières saisons, une défaite dans le cadre de la coupe de France et Balma formation de CFA 2 avaient du patienter jusqu'aux prolongations pour repartir avec le gain du match, autant dire que la tâche des lourdais s'annoncent ardue au moment ou Monsieur Khademi donne le coup d'envoi. La première rencontre est équilibrée entre deux formations qui cherchent à mettre du rythme sans pour autant se mettre en danger. Avant la pause des citrons, Mendiola va sauver les ciens sur la seule véritable occasion des ces 45 premières minutes, le dernier rempart lotois va d'une belle détente sortir la frappe du canonier lourdais Migniot. On le sent les deux équipes veulent bien faire mais la défaite de la semaine dernière est encore dans les mémoires et les 22 actueurs ne veulent pas connaître un second revers consécutif d'où une certaine prudence dans l'animation offensive.

Lourdes prend l'avantage avant de souffrir...

Comme à Fonsorbes, Pradines va montrer un visage plus offensif lors de la seconde mi-temps, les lotois avec un Guirado de plus en plus présent vont montrer un peu plus le bout de leur nez sur le but de Somier. Une audace qui ne va pas malheureusement être récompensée, voir même punie ! Alors en situation d'attaque Pradines va se faire surprendre sur deux contres visiteurs, le premier sur un centre de Cardesses, Daube au second poteau va ouvrir le score (0-1). Un but qui ne décourage pas Salvan et Cie mais alors qu'ils tentent d'égaliser par l'intermédiaire de Hacini, sur le contre Lourdes double la mise par Migniot. (0-2) En 10 minutes Pradines a le temps de faire son retard, les locaux ont déjà renverser d'autres situations dans leur jardin, ils le savent et se lancent donc à l'assaut du but de Sohier. Cette fougue va être justement récompensée par un but du jeune Hacimi (1-2). Staff, supporters et spectateurs pensent alors que l'égalisation est possible il reste 5 minutes aux pradinois pour rester invaincus sur leur terre. C'est "Fort Alamo" sur le but lourdais, Benoît Hansse le coach visiteur n'en peut plus, essayant de faire avancer le temps, ça chauffe, occasions il y aura pour Di Scala, Guirado de revenir mais Lourdes tiendra bon. C'est un véritable exploit pour les hauts-pyrénéens réussissant là ou des formations telles que Colomiers, Montauban, le TFCD, le TOAC et bien d'autres ont échoué depuis 3 ans. Lourdes vient de lancer sa saison, Pradines est toujours en mode apprentissage et rodage, mais cette équipe monte en puissance et ne devrait pas tarder à être récompensée de son investissement.
Jeff Barros  : "Déçu..."
"Déçu, ce match dans l'ensemble était équilibré. On a pas lâché en mettant toute notre énergie pour revenir au score. Lourdes étant pour moi une des grosses équipe de la poule"


 DH. Le PSVD'Olt s'incline logiquement

Promu cette saison en Honneur, le PSVD'Olt, malgré une bonne deuxième mi-temps, s'est logiquement incliné sur le score de 4 à 0 hier soir à Fonsorbes à l'occasion de la première journée de championnat. Menés 3 à 0 à la mi-temps par une équipe locale qui ambitionne cette saison de monter en CFA 2, les joueurs du PSVD'Olt ont bien réagi après la pause se créant plusieurs occasions, mais c'est finalement Fonsorbes qui inscrira un quatrième but en fin de rencontre.

Fonsorbes, qui fait partie des favoris du championnat de DH cette saison, débute la rencontre sur un rythme élevé et porte le danger sur le but du PSVD'Olt dès les premières minutes de jeu. L'équipe locale domine ce début de rencontre et ouvre le score dès la cinquième minute sur une frappe de Gomes qui trompe le portier lotois. Le PSVD'Olt tente de réagir, mais Fonsorbes continue sur le même rythme et double la mise sur un tir dévié dans ses buts par un joueur visiteur. Après douze minutes de jeu, le PSVD'Olt est mené 2 à 0.

Les Lotois réagissent, mais les visiteurs ne parviennent pas à porter le danger sur le but de Viste, le gardien d'une équipe de Fonsorbes qui va inscrire un troisième but en fin de première mi-temps. À la 36e minute, sur un dégagement contré, Gomes récupère le ballon et inscrit le troisième but de son équipe. À la mi-temps, le score est de 3 à 0 en faveur de Fonsorbes.

Dès la reprise, le PSVD'Olt montre un autre visage. Dans un match toujours aussi rythmé, les visiteurs réalisent de belles actions et à la 55e minute, les Lotois sont tout près de réduire le score. Sur une passe de Di Scala, Guirado, au point de penalty, adresse un bon tir qui oblige le portier de Fonsorbes à s'employer.

Le PSVD'Olt monopolise le ballon et joue plus haut, mais sur une contre attaque Alves part seul au but et inscrit le quatrième but de Fonsorbes. Loin de se décourager, le PSVD'Olt continue à aller de l'avant et va se procurer des occasions mais ne parviendra pas à tromper le gardien de Fonsorbes.

Jean-Luc Chartrou, coentraîneur du PSVD'Olt : «Fonsorbes a démarré très fort la rencontre, a fait un gros pressing en début de match, et s'est montré très réaliste. On a fait une meilleure deuxième mi-temps.»